NOTRE HISTOIRE

1

1865 – Il était une fois à Werken

L’histoire de la brasserie commence avec Amandus Vanhonsebrouck. Le fondateur de la dynastie de brasseurs Vanhonsebrouck était bourgmestre de Werken. Il possédait également sa propre ferme dotée d'une laiterie, d'une brasserie et d'une distillerie. Lorsqu'il meurt de manière inopinée en 1865, son fils Emile – l’un de ses dix enfants – lui succède en tant que brasseur et bourgmestre.
2

1900 – Naissance de la brasserie Sint-Jozef

En 1863, Emile épouse Louise De Poorter. Le jeune couple s’installe dans la ferme familiale à Werken. Cependant, le courant ne passe pas entre Louise et sa belle-mère. C’est pourquoi le jeune couple décide de quitter Werken pour lancer sa propre brasserie ailleurs. En 1900, il s’installe dans une petite ferme à Ingelmunster, lieu de naissance de Louise. C’est ainsi que naît la brasserie Sint-Jozef.
3

1922 – Après la Première Guerre mondiale

Mère de cinq enfants, Louise gère également la brasserie avec succès. Son mari, Emile, est moins doué pour ce rôle. À l'approche des quatre-vingt ans d'Emile, Louise décide de confier la brasserie à leur fils Paul. Avec son frère Ernest, celui-ci réussi à maintenir l’affaire familiale à flot malgré les ravages infligés par la Première Guerre mondiale.
4

1930 – Agrandissement de la brasserie

Ambitieux, les deux frères réussissent à agrandir la brasserie avec un nouveau bâtiment de quatre étages. Ils y disposent désormais d’une malterie, d’un grenier de stockage pour l’orge et de citernes pour l’eau. Le rez-de-chaussée devient un entrepôt, où sont installés quinze foudres de 180 à 250 hectolitres. Ces innovations s'accompagnent du lancement d’une vieille bière brune acidulée qui gagne rapidement en popularité.
5

1939 – Payer en bière

Neuf ans plus tard, une nouvelle salle de brassage, une salle pour les citernes et une salle d’embouteillage viennent compléter les transformations. Les frères paient la moitié des travaux en espèces et l’autre moitié en bière (à l’époque c’était encore possible).
6

1945 – Pils et exportations

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les frères se spécialisent également dans l’exportation et le brassage de la pils. Cette réorientation, qui a coûté beaucoup d’argent et d’efforts, ne rapporte pas énormément d’argent dans la caisse. Les deux frères arrivent néanmoins à se maintenir à flot.
7

1953 – Luc aux commandes

Lorsque Paul, pourtant encore relativement jeune, tombe gravement malade, un successeur doit être trouvé pour reprendre les affaires. Ernest et sa femme étant restés sans enfants, c'est l’un des sept enfants de Paul qui doit lui succéder. Son fils aîné, Luc, décide de faire des études de brasseur à Wuppertal, en Allemagne, où il apprend les ficelles du métier. Après ses études et son stage à la Wicküler-Kupperbrauerei, le voilà prêt à reprendre le flambeau.
8

1956 – Et Bacchus fût

Luc se rend bien vite compte que la petite brasserie familiale de Sint Jozef n’est pas de taille à concurrencer les grandes brasseries de pils. Il décide de se concentrer sur la Vieille Brune, baptisée Bacchus. Un an plus tard, il cesse totalement la production de pils et change le nom de la brasserie en Vanhonsebrouck.
9

1957 – Lambic dans la vallée de la Lys

Luc a très vite l’idée de crée une deuxième bière spéciale : la gueuze. À l’époque, ce style de bière est uniquement brassé dans la vallée de la Senne. Luc achète du moût de lambic chez Van Haelen Frères à Uccle. À Ingelmunster, le moût est transvasé dans les foudres où vieillit la Bacchus. Luc ensemence la culture de levure d’un foudre à l’autre, et réussit ainsi, avec une quantité relativement peu importante de moût acheté, à produire suffisamment de lambic pour la production de ses propres gueuze et kriek. En 1958 les bières St-Louis Gueuze et Kriek sont officiellement lancées.
10

1971 – Moût de lambic en Flandre-Occidentale

Les bières St-Louis sont un grand succès. Surtout lorsqu’il s’avère que le moût acheté à Van Haelen a fini par créer au fil des ans un véritable biotope dans la brasserie d'Ingelmunster. Désormais, le moût de lambic bruxellois est devenu superflu. La St-Louis devient ainsi une bière 100 % originaire de Flandre occidentale.
11

1978 – Début de la guerre des gueuzes

Quelques années plus tard, Vanhonsebrouck commence à proposer de la gueuze au fût et devient ainsi le deuxième plus grand producteur de gueuze belge. Une épine dans le pied de son concurrent, la brasserie Belle-Vue de Bruxelles. Celle-ci, leader du marché, se voit obligée de suivre. À partir de 1978, la concurrence entre Belle-Vue et St-Louis se joue également sur les pelouses de football, Belle-Vue ornant les maillots d’Anderlecht et St-Louis ceux du club rival, le Club Brugge. La guerre des gueuzes dure longtemps, mais les ventes ne cessent d’augmenter.
12

1983 – L'arrivée des bières spéciales

Les bières spéciales gagnent en popularité dans tout le pays. C’est le moment que Luc choisit pour brasser une nouvelle bière, baptisée Brigand. Le nom est une référence subtile aux rebelles pendant l’occupation française en 1798.
13

1984 – Visite royale

La « Koninklijke Kortrijkse Brouwersbond » (« l’Association de brasseurs Royale de Courtrai ») fête ses 75 ans. Ce 75ème anniversaire est marqué par une visite du prince Albert et de la princesse Paola. Des discours et des visites guidées sont organisés. Bien que le prince Albert ne boive pas de bière, Luc réussit à lui faire siroter un verre de Brigand. En trempant ses lèvres dans le verre avec suspicion, le prince Albert entend Luc lui dire : « C’est du champagne ! ».
14

1986 – Commune de Brigand

La Brigand gagne de plus en plus en popularité et la commune d’Ingelmunster en est consciente. En janvier 1986, elle décide de rebaptiser officiellement Ingelmunster en Brigandgemeente (commune de Brigand). En mars a lieu le premier cortège Brigand, début d’une longue tradition. La famille Vanhonsebrouck achète cette année-là le château d’Ingelmunster. Tant le château que le parc sont ouverts au grand public, une nouvelle attraction touristique pour la commune.
15

1990 – Bruxelles vs Ingelmunster

Les brasseurs de lambic de Bruxelles ne sont pas ravis de l'existence du lambic et de la gueuze de Flandre-Occidentale. Ils demandent qu'un arrêté royal soit pris pour que les deux styles de bière ne puissent être brassés que dans les environs immédiats de Bruxelles. Luc fait appel et obtient gain de cause avec cet argument : "Si les Bruxellois prétendent qu'on ne peut pas faire de gueuze à Ingelmunster, c'est qu'ils ne l'ont pas encore goûtée".
16

1991 – Le château comme source d’inspiration

Aujourd'hui encore, le château d'Ingelmunster est toujours la propriété de la famille Vanhonsebrouck. En 1989, il inspire à Luc Vanhonsebrouck l'idée d'une bière brune spéciale. Kasteel Donker, la toute première bière Kasteel, est présentée au public en 1991. Elle connaît un succès immédiat et marque les débuts de la marque Kasteel. La Kasteel Blond et la Kasteel Tripel suivront quelques années plus tard, en 1996.
17

1997 – Approuvée par Michael Jackson

En 1992, l'expert en bière Jef Van den Steen suggère à Luc Vanhonsebrouck que la St-Louis gagnerait en popularité auprès des amateurs de bière s'il en existait une version non filtrée avec une refermentation en bouteille. Luc relève le défi et dévoile en 1997 la St-Louis Geuze Fond Tradition, en présence entre autres du grand spécialiste et "chasseur de bière" britannique Michael Jackson.
18

2001 – Lancement des bières fruitées Premium

Les St-Louis Premium sont des bières fruitées douces au goût de cerise, de framboise ou de pêche. Brassées à base de lambic, elles sont rafraîchissantes et contiennent peu d’alcool.
19

2007 – Une Kasteel qui change

La nouvelle Kasteel, baptisée Kasteel Rouge, est brassée à base de Kasteel Donker. Ce nouveau membre de la gamme Kasteel séduit de nombreux amateurs de bières douces à la cerise et rencontre également un franc succès en Europe de l'Ouest et de l’Est, en Russie, en Chine, en Asie et aux États-Unis.
20

2009 – Cinq, quatre, deux

« Savez-vous ce que représentent les chiffres cinq, quatre et deux ? » Le 1er janvier 2009, lorsqu'il succède à son père Luc, Xavier Vanhonsebrouck a alors plus de vingt ans d’expérience dans la brasserie, en particulier dans la vente et l’exportation. Et ces chiffres ? « Je suis le 5ème brasseur de la famille Vanhonsebrouck, le 4ème à diriger l’entreprise, et le 2ème à ne brasser que des bières spéciales. »
21

2010 – Une bière au goût de porto

Qu'est-ce qui se passe si on fait vieillir une Kasteel Donker pendant neuf ans ? On obtient une bière avec de subtiles notes de porto. Mais Xavier ne veut pas attendre si longtemps et met Hans, son maître brasseur, au défi de développer une bière avec les caractéristiques d’une Kasteel Donker vieillie. C’est ainsi que naît la Cuvée du Château.
22

2013 – L’année des défis

De plus en plus, Kasteel Brouwerij Vanhonsebrouck apparaît comme une brasserie qui aime sortir des sentiers battus. Après le succès de la Cuvée du Château, la brasserie s'aventure à faire vieillir la Kasteel Tripel dans des fûts de cognac usagés. La Trignac est née ! Pendant ce temps, la bière IPA (Indian Pale Ale) est en plein essor et continue de gagner en popularité. Afin de répondre à cette tendance, Kasteel Brouwerij Vanhonsebrouck lance la Kasteel Hoppy, qui affiche une amertume de 45 EBU. Contrairement à une IPA, la Kasteel Hoppy n’est pas une "bombe de houblon", mais une bière facile à boire qui se distingue par sa douceur.

Tel père, tel fils. Tout comme Luc, Xavier n’a pas peur des défis Si l'on en croit Filip Delvaux, un expert en levures, fabriquer une pils de haute fermentation est impossible. Avec la bière Passchendaele, Vanhonsebrouck lui prouve le contraire. En collaboration avec la commune de Zonnebeke, la Passchendaele est officiellement présentée comme "bière du souvenir" de la Première Guerre mondiale. Une partie des recettes de cette bière est reversée à la fondation pour l'entretien des cimetières et monuments de guerre du Westhoek.

23

2014 – Filou, la bière sympa

Nouvelle année, nouvelle bière spéciale. Avec la Filou, la brasserie Vanhonsebrouck lance une bière accessible mais suffisamment complexe pour séduire les amateurs de bières spéciales. Sur la bouteille et sur le verre, le Filou surveille le buveur, l’œil frondeur et la catapulte prête à l'emploi. La Filou devient de plus en plus populaire chez les amateurs de bière et gagne même le cœur du club de football KV Ostende, du club de basketball Filou Ostende et du club de volley Knack Roeselare.
24

2015 – Quand le chocolat rencontre la bière

Vanhonsebrouck continue à surprendre par des saveurs et combinaisons qui sortent de l'ordinaire. Cerise sur le gâteau, la Barista Chocolate Quad voit le jour en 2015. Bière brune forte dont les arômes de chocolat et de café s’accordent avec le malt torréfié, la Barista Chocolat Quad est une excellente manière de terminer un repas.

La même année, Kasteel Brouwerij Vanhonsebrouck collabore avec les producteurs du feuilleton flamand "Thuis". Dans ce feuilleton télévisé populaire, le personnage principal, Eddy, brasse sa propre bière. Face aux fans de la série désireux de goûter cette fameuse bière, Vanhonsebrouck décide de la produire. La Slurfke, une bière artisanale brune, est née !

25

2016 – La brasserie du futur

2016 est une année importante pour Kasteel Brouwerij Vanhonsebrouck. Elle ouvre un tout nouveau chapitre avec la fermeture définitive des portes de l’ancienne brasserie d’Ingelmunster et l’ouverture d’une toute nouvelle brasserie à Emelgem. La construction du nouveau site a duré deux ans et coûté 40 millions d’euros. Mais le résultat est là : la brasserie la plus moderne d’Europe. Équipée pour produire entre 100 000 et 200 000 hectolitres,

cette nouvelle brasserie ne se concentre pas seulement sur une production plus efficace, mais aussi sur l'expérience des visiteurs. Le nouveau site compte par exemple un restaurant proposant des plats à base de bière et un pub, le Michelle’s Pub, où l'on peut déguster toutes les bières avec une petite collation. Les visiteurs peuvent acheter les bières de la brasserie dans la boutique de la bière, ainsi que des cadeaux et des pralines à la bière. Le site d’Izegem est également un lieu propice à l’organisation d'événements comme les séminaires d’entreprise ou les mariages.

26

2018 - Filou court pour la bonne cause

À l'occasion de De Warmste Week - une initiative de la radio flamande Studio Brussel - la brasserie organise en 2018 la première édition du Filou Run. Les participants à cette course suivent un parcours unique à travers la nouvelle brasserie. Tous les bénéfices sont reversés à des œuvres de charité. Après une première édition réussie, Filou remet ses chaussures de course en 2019. Cette fois, il est également possible de marcher pour récolter des fonds.
27

2019 - Une année pleine de premières

Le calendrier de la brasserie est bien rempli en 2019, avec pour commencer le rebranding des bières Kasteel. Le château d'Ingelmunster disparaît de l'étiquette pour laisser place à un design épuré et moderne.

Toujours en 2019, la seule et unique bière régionale belge est à l'affiche. Fidèle à son nom, Filou bloque l'entrée du Parlement flamand avec des casiers de bière, histoire de célébrer à sa manière le nouveau gouvernement flamand. Fin 2019, la bière régionale belge apparait également dans le quatrième film F.C De Kampioenen. Lors de la visite de la brasserie par l'équipe du film, une caméra cachée est organisée pour piéger l'actrice Loes Van den Heuvel.

Mais le point culminant de 2019 reste sans aucun doute le lancement de la ligne de mise en canette interne. Kasteel Brouwerij Vanhonsebrouck devient la première brasserie de bières spéciales belge dotée de sa propre ligne de production de bière en canette. Cette ligne de mise en canette est le résultat d'une collaboration fructueuse avec plusieurs partenaires internationaux : AG Krones, Ball Beverage Packaging et Smurfit Kappa. Dans une interview, le PDG de Smurfit Kappa ne tarit pas d'éloges sur le caractère innovant de la brasserie familiale d'Izegem : "Xavier et son équipe ont vraiment poussé Smurfit Kappa à se surpasser. Le résultat prouve que nous pouvons faire la différence en travaillant avec des entreprises comme Kasteel Brouwerij Vanhonsebrouck".

Avec sa ligne de mise en canette, la brasserie fait un grand pas vers un avenir durable. Une canette en aluminium signifie moins de transport, est recyclable à l'infini et profite également à la bière elle-même. En outre, les emballages certifiés FSC de Smurfit Kappa ne contiennent pas de plastique à usage unique. Les premières bières à avoir profité de la ligne de mise en canette sont la Kasteel Rouge, la Filou, la Barista Chocolate Quad, la Bacchus Framboise et la Bacchus Cerise.

28

2020 - Nitro Infused Belgian Tradition

En mars 2020, le monde est plongé dans une crise sanitaire. Afin de lutter contre la propagation du coronavirus, le Michelle's Pub est contraint de fermer ses portes. Cependant, l'équipe ne reste pas les bras croisés, et l'ancien restaurant devient le Michelle's Pub & Brasserie. La vaste carte de la brasserie, son mur de robinets avec toutes les bières spéciales de Vanhonsebrouck et son élégant intérieur rencontrent dès le départ un franc succès.

Fin 2020, la brasserie ouvre une filiale dans l'État américain du Michigan. Avec Kasteel USA, la brasserie familiale investit de manière durable dans l'importation de bières de spécialité belges aux États-Unis. Les débuts de Kasteel USA s'accompagnent du lancement d'une toute nouvelle gamme de canettes : des bières de tradition belge infusées à l'azote, les bières Nitro. Ces bières spéciales contiennent chacune une dose d'azote. Pour activer l'azote, il faut secouer trois fois la canette et verser la bière verticalement dans un verre. Résultat : une bière pleine de saveurs, qui séduit par son goût crémeux et sa mousse épaisse. La gamme, composée de 5 bières Kasteel Nitro et de 3 bières Bacchus Nitro, est également lancée dans d'autres pays en 2021.

29

2021 - Kasteel fête ses 30 ans

En 2021, la Kasteel a 30 ans - et ça se fête ! En l'honneur de cet anniversaire, les étiquettes de la Kasteel Donker, de la Kasteel Tripel et de la Kasteel Rouge arborent une petite touche festive. En haut du bouclier figure le nombre d'années d'existence de la marque Kasteel. En bas du bouclier, sous le nom de la bière spéciale, apparaissent trois étoiles. Chaque étoile symbolise une décennie de Kasteel. Ces étoiles continueront à orner les étiquettes de nos bières Kasteel une fois cette année anniversaire écoulée.

À l'occasion des 30 ans de Kasteel, Kasteel Brouwerij Vanhonsebrouck brasse également une nouvelle bière spéciale. Avec la Kasteel Xtra, notre brasseur répond à la demande de bières spéciales avec un faible taux d'alcool, mais encore plus de goût. Avec l'arrivée de la Kasteel Xtra, la Kasteel Hoppy et la Kasteel Blond disparaîssent de la gamme de la brasserie.